Boutique

Louise peut dormir en paix

16.00

Certains témoignages de l’histoire restent enfouis au fond de malles abandonnées dans des greniers poussiéreux. Ce sont bien souvent des lettres ou des photos d’hommes et de femmes qui furent plongés dans le cahot d’une époque de guerre, de feu et de sang. Mais la découverte de Léon Delattre est d’une toute autre dimension. Cet ancien libraire tombe sur un ouvrage historique à la fois effrayant et inestimable. Un véritable trésor pour les scientifiques spécialisés dans l’époque du nazisme. Cependant, cette découverte met sa vie en danger. Les vieux démons rôdent autour de lui. Désormais, seuls son jeune ami Vincent et Max, un ancien flic atypique, peuvent lui venir en aide.

Homicide par insouciance

16.00

Pourquoi a-t-on tué Maître Grossi, avocat à Besançon, suivant un mode d’exécution aussi barbare ? Après l’avoir attaché sur une chaise, son assassin lui a sectionné les veines des poignets pour le laisser se vider de son sang. Le Lieutenant Grégory Merlot et le Major Eric Godiot, chargés de l’enquête, envisagent tout d’abord l’acte d’un mari jaloux, l’homme de loi étant connu pour être un grand séducteur.

Mais quelques semaines plus tard, pas moins de trois autres personnes sans lien apparent entre elles -un directeur d’agence bancaire, un garagiste et un enseignant- sont assassinés suivant le même mode opératoire. Aucun doute, les quatre crimes ont le même auteur. Encore faudra-t-il, pour identifier ce dernier, trouver quel point commun pouvaient avoir les victimes…

Cette série de meurtres ne trouvera son explication qu’après la découverte d’un coupable pour le moins inattendu.

Le sang du passé

10.00

1476, à la veille de la bataille de Nancy, qui lui coûtera la vie, le dernier des Ducs de Bourgogne, Charles le Téméraire confie au chevalier D’Andelot d’Ouche, la mission d’escorter trois coffres d’or sur la route menant à Dijon. Le précieux chargement doit être remis à un mercenaire chargé de joindre 5000 hommes aux troupes ducales.

Aujourd’hui Marc Mercurio, avocat d’affaire et inventeur de trésors, poursuit une quête commencée par ses ancêtres pour retrouver le trésor perdu depuis plus de cinq siècles, aidé par son associé et une jeune journaliste.
Suspens garanti.

Les détrousseurs de l’aube

14.00

Quels rapports peut-il y avoir entre les détrousseurs de l’aube qui s’attaquent aux fêtards sortant des cabarets parisiens, une petite camerounaise atteinte d’une grave malformation cardiaque et l’animatrice d’une célèbre radio locale ? L’action s’enclenche par le kidnapping d’Angéla arrachée de ses micros par un groupe armé et déterminé qui va l’entraîner dans une aventure imprévue où elle connaîtra tour à tour l’angoisse de sa situation d’otage, l’espoir de réussir son pari humanitaire, le rêve de retrouver une vie normale après ses démêlés avec la justice…

Le mémorial des anges

17.00

Un psychiatre liquidé, un flic qu’on tente d’assassiner, une documentaliste qui passe de vie à trépas… L’activité de la division du SRPJ de Besançon est aussi tumultueuse que les eaux du Doubs en pleine crue. Lorsqu’un procureur obstiné leur met des bâtons dans les roues et qu’il faut travailler de concert avec la gendarmerie parce qu’une des victimes a eu l’excellente idée de se faire liquider en banlieue dijonnaise, rien ne va plus au commissariat de la Gare d’Eau… Une enqête où plus que jamais le passé est une clé et les apparences trompeuses.

Les yeux de l’ombre

15.00

Catherine vit un vrai conte de fées : une belle maison, un mari charmant, un magnifique petit garçon. Que pourrait-elle demander de plus ? Pourtant dans ce monde parfait, il y a comme une fêlure, minuscule au départ, qui, tel un animal nuisible, attend le moment pour grossir. Un sentiment de malaise s’installe, vite remplacé par de la peur. La véritable peur, celle qui vous empoigne et vous assiège. La bête est lâchée et tient sa proie.

Le complexe du prisme

16.00

Besançon. Commissariat central de la Gare d’Eau. Arrivant de Bergerac, la commissaire Marianne Bracq n’a pas le temps de se familiariser avec sa nouvelle équipe : le corps éviscéré d’une clocharde est découvert le jour même. Un tueur rôde dans la ville. Une image, une seule, a déclenché un flot de haine…. « Après avoir enfilé les gants et les surchausses que lui tendait le planton au sommet des marches, elle dévala l’escalier et se mêla aux hommes en blanc. Les projecteurs sur pieds étaient en cours d’installation en arc de cercle autour de la scène, alors qu’un paravent de plastique opaque masquait les lieux. Ils s’allumèrent au moment où l’équipe franchissait le cordon de sécurité. La puissante lumière blanche éclaira deux corps inertes…

Le cercle des tueurs

15.00

Un homme poignardé dans le Parc de la Douce, un second chez lui rue Paul Langevin, un troisième qui n’a que dix-sept ans dans un square aux confins de Belfort… D’autres suivront. Tous ces meurtres sont mis en scène d’une manière particulière et la police est perplexe… Découvrir le lien existant entre les victimes permettrait de démasquer le ou les assassins. Mais l’enquête piétine et l’inquiétude enfle dans la ville…

Les nénuphars empoisonnés

14.00

Pierre-Gérard est un célèbre expert en tableaux, amoureux des oeuvres impressionnistes. Ses compétences très sollicitées l’amènent à voyager dans le monde entier. Mais entre deux avions, il se ressource régulièrement dans la région de Besançon où il a fait l’acquisition d’un très beau château… C’est là que mûrit un projet fou. Pour le mettre en oeuvre, il se place sous la coupe d’une triade chinoise qui va l’entraîner dans une spirale infernale. Ce roman d’action qui nous emmène de Paris à Rome, de Londres à Shanghai, se déroule en grande partie en Franche-Comté.

Vengeance sans visage

16.00

Un homme crucifié contre la porte de la Citadelle de Besançon, bientôt suivi d’un second sur le fronton de la Porte Noire. La commissaire de police Nicole Desvignes est confrontée à l’enquête la plus compliquée et la plus périlleuse de toute sa carrière. Suspens, angoisse et rebondissements la mènent de Besançon à Pouilley-les-Vignes, de Dijon à Cavalaire-sur-Mer. Fabrice Pichon signe ici un premier roman policier tout à fait époustouflant.